Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Conférence : "connaître les amphibiens du Brabant wallon"

Grenouilles, crapauds, tritons ...
D'où viennent-ils ? Pourquoi migrent-ils ? Pourquoi retourner à l'eau pour pondre ? Pourquoi se 
portent-ils mal ? Quelle place dans l'écosystème ? Comment les aider ?

Les batraciens constituent un maillon indispensable au maintien des équilibres naturels. Considérés comme des animaux sauvages, les amphibiens sont protégés. Il est donc interdit de les capturer, les blesser ou les tuer. Il est aussi interdit de détruire ou d’endommager leurs sites de reproduction à savoir les mares et les étangs.

Chaque année, les mesures mises en place par la commune et les opérations de sauvetage organisées par la cellule « Batraciens » de l’asbl Lasne Nature lors de la migration des amphibiens vers leur lieu de naissance constituent donc des gestes très importants pour la préservation de la biodiversité.  A la fin de l’hiver, lors du retour des températures nocturnes plus douces (fin février et mars), les batraciens quittent leur lieu d’hibernation pour rejoindre leur étang natal afin de s’y reproduire. Ils rencontrent hélas sur leur chemin un nombre incalculable d’obstacles dont le trafic routier, première cause de mortalité de ces petits animaux ! En effet, outre le fait de se faire écraser, ceux-ci sont projetés par effet d’aspiration contre les soubassements des véhicules qui roulent à plus de 30km/h. C’est pourquoi, le moment venu afin d’éviter au maximum de tels carnages, la commune procède à l’installation de panneaux indicateurs, à la pose de bâches et de seaux (pour la récolte des batraciens par des bénévoles) et, lors des pics de migration, à la fermeture des barrières de 19h à 7h (en fonction des éphémérides) dans les rues concernées. 

Les batraciens qui ont la chance d’atteindre les mares et les étangs s’y installent pour toute la durée de reproduction soit d’avril à juin. Lors de cette période, les grenouilles et les crapauds émettent des coassements et, généralement, ces chants sont mélodieux. Cependant, quatre espèces émettent un son plus puissant. Il s’agit des 2 espèces de rainettes, du crapaud calamite et de la grenouille verte. Cette dernière est la seule à coloniser les biotopes de jardins. Ses coassements, émis de jour comme de nuit tant que l’air ambiant est chaud, sont longs et intenses et peuvent éventuellement constituer une nuisance sonore. Si tel est le cas, tentez de considérer plutôt la présence de ces batraciens à proximité ou dans votre jardin comme une chance car ils jouent un rôle capital en matière de destruction de petits hôtes indésirables tels que limaces, chenilles, vers de terre, fourmis, moustiques, etc.

Conférence "Connaître les batraciens du Brabant wallon, leur rôle dans l'écosystème et leurs migrations."

Dans le même objectif de sensibilisation de la population, le PCDN (Plan communal de la Nature) de Lasne organise, en collaboration avec Natagora, une conférence intitulée "Connaître les batraciens du Brabant wallon, leur rôle dans l'écosystème et leurs migrations."

Orateur : Monsieur F. Raes (bénévole pour Natagora)
Inscriptions obligatoires : ZW52aXJvbm5lbWVudEBsYXNuZS5iZQ== ou 02/634.18.02
Webinaire 04/03/2021 ouverture à 19.50 (réunion 20h00 à 21h00)